Adoption des sources d’énergie renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie

Comparaisons internationales

Le Canada est un chef de file dans la production d’électricité renouvelable. En effet, les sources d’énergie renouvelable, comme l’hydroélectricité, occupent une plus grande place dans son portefeuille énergétique que dans celui de la plupart des pays développés.

En 2015, le Canada a produit environ 66 % de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelable. Le secteur de l’énergie renouvelable du pays repose essentiellement sur l’hydroélectricité. Les énergies éolienne et solaire, qui ont connu un essor prodigieux dans le monde, jouent un rôle beaucoup moins important au Canada que dans certains autres pays.

Seulement 12 pays produisent plus de la moitié de leur électricité à partir de sources d’énergie renouvelable. Tout comme le Canada, la plupart d’entre eux se fient grandement à l’hydroélectricité, sauf le Danemark, qui fait figure d’exception. En effet, il produit une petite quantité d’hydroélectricité et génère les deux tiers de son électricité à partir du vent, de la biomasse et du soleil.

Au Canada, la production d’électricité par habitant est relativement élevée. Enregistrant une production de plus de 600 TWh en 2015, le Canada produit autant d’électricité que des pays beaucoup plus peuplés, comme le Brésil, l’Allemagne et la France.

Figure 2 – Production d’électricité et part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique

Figure 2 – Production d’électricité et part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique

Source : Statistical Review of World Energy de BP [anglais seulement]

Description :

Cette carte montre la proportion de l’électricité produite par chaque pays à partir de sources d’énergie renouvelable. Les pays en rose produisent moins de 10 % de leur électricité à partir de sources renouvelables, et ceux en rouge foncé, plus de 90 %. Les pays dont les données ne sont pas disponibles sont grisés. Les cercles représentent la production totale en mégawatts.

En 2015, le Canada représentait environ 10 % de la production mondiale d’hydroélectricité, ce qui le plaçait au deuxième rang derrière la Chine. L’hydroélectricité compte pour environ 60 % de la production d’électricité du Canada. Seulement deux pays en produisent proportionnellement plus : la Norvège et le Brésil (voir la figure 2).

La même année, le Canada a produit environ 3 % de l’énergie éolienne mondiale, ce qui le plaçait au septième rang (voir la figure 11). Toutefois, la production d’énergie éolienne ne représente qu’une faible proportion (4 %) du portefeuille énergétique canadien, alors qu’elle occupe une place beaucoup plus importante dans celui d’autres pays, notamment le Danemark (50 %), l’Irlande (23 %) et le Portugal (22 %) (voir la figure 2).

L’énergie solaire joue un rôle modeste dans le portefeuille énergétique du Canada (0,5 %), mais est grandement utilisée dans d’autres pays. En 2015, quatre pays ont produit  5 % ou plus de leur électricité à partir de l’énergie solaire : l’Italie (9 %), la Grèce (7 %), l’Allemagne (6 %) et l’Espagne (5 %).

De la même façon, l’énergie géothermiqueNote de bas de page 1 et la biomasse représentent environ 2 % de la production d’électricité du Canada, mais plus de 10 % de la production d’électricité de la Nouvelle-Zélande, de la Finlande, du Danemark, des Philippines, et de la Lituanie.(voir la figure 2 et la figure 3).

Figure 3 – Pays avec la plus forte proportion d’énergie renouvelable

Photo verticale d’une éolienne en mer

Figure 3 –Pays avec la plus forte proportion d’énergie renouvelable

Source : Statistical Review of World Energy de BP [anglais seulement]

N.B. : Les statistiques de BP sur le Canada diffèrent légèrement de celles de l’Office, mais sont utilisées dans les comparaisons internationales par souci d’uniformité

Description :
Part des sources d’énergie renouvelable en 2015 – Part totale des sources d’énergie renouvelable
Part totale des sources d’énergie renouvelable
Norvège 97 %
Nouvelle-Zélande 80 %
Brésil 75 %
Autriche 73 %
Danemark 66 %
Canada 66 %
Colombie 60 %
Suède 60 %
Vénézuéla 60 %
Suisse 57 %
Part des sources d’énergie renouvelable en 2015 – Hydroélectricité, énergie éolienne, énergie solaire, biomasse et géothermie
Hydroélectricité Énergie éolienne
Norvège 95 % Danemark 50 %
Brésil 62 % Danemark Irlande 23 %
Canada 61 % Portugal 22 %
Vénézuéla 60 % Espagne 18 %
Colombie 58 % Lituanie 16 %
Autriche 57 % Allemagne 14 %
Nouvelle-Zélande 55 % Royaume-Uni 12 %
Suisse 53 % Roumanie 11 %
Équateur 50 % Suède 10 %
Pérou 48 % Grèce 9 %
Énergie solaire Biomasse et géothermie
Italie 9 % Nouvelle-Zélande 19 %
Grèce 7 % Finlande 16 %
Allemagne 6 % Danemark 14 %
Espagne 5 % Philippines 13 %
Belgique 5 % Lituanie 10 %
Roumanie 3 % Italie 9 %
Japon 3 % Brésil 9 %
Bulgarie 3 % Royaume-Uni 9 %
République tchèque 3 % Belgique 8 %
Australie 2 % Allemagne 8 %
Source : BP, Statistical Review of World Energy. Ce rapport compile les données de 71 pays. N.B. : Les statistiques de BP sur le Canada diffèrent légèrement de celles de l’Office, mais sont utilisées dans les comparaisons internationales par souci d’uniformité.

Figure 4 – Part des sources d’énergie renouvelable dans le portefeuille énergétique : Pays sélectionnés

Figure 4 – Part des sources d’énergie renouvelable dans le portefeuille énergétique : Pays sélectionnés

Source : Statistical Review of World Energy de BP [anglais seulement]

Description :

Ce graphique à colonnes empilées illustre le pourcentage d’électricité produite à partir de l’énergie éolienne, de l’énergie solaire, de l’hydroélectricité et de la biomasse dans 14 pays sélectionnés, dont le Canada. Dans cet échantillon, c’est la Norvège qui utilise le plus les énergies renouvelables, et les États-Unis qui les utilise le moins. En 2015, la Norvège a produit 97 % de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelable, comparativement à 13 % pour les États-Unis.

Au Canada, les prix de l’électricité sont relativement bas comparativement à de nombreux autres pays. Les consommateurs allemands et danois paient chaque kWh d’électricité plus du double des Canadiens. Toutefois, comme leur consommation d’électricité par habitant est moindre qu’au Canada, leur facture d’électricité totale n’est pas nécessairement beaucoup plus élevée. (voir la figure 5)

Figure 5 – Part des énergies renouvelables et prix de l’électricité : Pays sélectionnés

Figure 5 – Part des énergies renouvelables et prix de l’électricité : Pays sélectionnés

Sources :

Prix: Canada et États-Unis (Hydro-Québec) : Comparaison des prix de l’électricité dans les grandes villes nord-américaines (2015)
Pays européens (Eurostat)
Australie (Australian Energy Market Commission) : Tendance du prix de l’électricité résidentielle en 2015 [anglais seulement]
Nouvelle-Zélande (Ministry of Business, Innovation and Employment) : Coûts de l’électricité selon les ventes [anglais seulement]

Part des énergies renouvelables : Statistical Review of World Energy de BP [anglais seulement]

Description :

Ce graphique met en parallèle la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité de 11 pays sélectionnés, sur l’axe des X, et les prix de l’électricité résidentielle, sur l’axe des Y. Dans la plupart des cas, plus la part des énergies renouvelables est élevée, plus les prix sont élevés. Le Canada et la Norvège sont des cas à part. Ils ont les prix les plus bas, mais produisent une plus grande part de leur électricité à partir de sources d’énergie renouvelable que les autres. Le Canada et la Norvège misent surtout sur l’hydroélectricité, qui représente généralement la forme de production renouvelable la plus abordable.

 

 

Date de modification :