Aperçu du marché : Variation des projections de consommation de combustibles fossiles selon le type et la région dans Avenir énergétique 2017

Date de diffusion : 2017-11-22

L’une des grandes conclusions du récent rapport Avenir énergétique du Canada en 2017 - Offre et demande énergétiques à l’horizon 2040 (« Avenir énergétique 2017 ») de l’Office national de l’énergie est que la demande de combustibles fossiles au pays pourrait bien atteindre un sommet en 2019. Même si cette projection est valable quel que soit le scénario, les tendances diffèrent selon les combustibles fossiles et en fonction des provinces ou territoires.

La figure illustre la consommation de combustibles fossiles selon qu’il s’agit de charbon, de produits pétroliers ou de gaz naturel.Note de bas de page 1 Trois tendances distinctes ressortent. La consommation canadienne de charbon diminue depuis dix ans, suivant en cela une demande elle aussi plus faible pour la production d’électricité et dans le secteur industriel. La consommation de produits pétroliers a par ailleurs atteint son point culminant en 2007, avant régression en 2008 et 2009 causée en partie par la récession économique. Divers facteurs ont limité la croissance de cette demande, notamment les exigences d’intégration de carburant renouvelable dans l’essence et le diesel ou une plus grande efficacité énergétique des véhicules. Dans Avenir énergétique 2017, les projections de consommation de gaz naturel ne sont pas les mêmes d’un scénario à l’autre. Dans celui de référence, la consommation continue d’augmenter pendant toute la période visée, sous l’impulsion du secteur industriel et de la production d’électricité. Dans les scénarios de tarification du carbone élevée et des avancées technologiques, elle culmine respectivement en 2025 et 2024 avant de prendre la direction inverse.

Source et description

Source : Avenir énergétique du Canada en 2017 - Offre et demande énergétiques à l’horizon 2040

Description : Ce graphique illustre les projections de consommation de combustibles fossiles avancées jusqu’en 2040 dans le scénario de référence d’Avenir énergétique 2017, avec données historiques depuis 2005, séparément pour le charbon, les produits pétroliers et le gaz naturel. Au Canada, la consommation de charbon est en régression depuis 2005 et en 2030 celui-ci représente moins de 2 % de tous les combustibles fossiles consommés au pays. La situation pour les produits pétroliers varie d’année en année mais demeure relativement stable jusque vers la fin de la période de projection alors que s’amorce une baisse plus marquée. La consommation de gaz naturel a augmenté au cours des dix dernières années et cette tendance se poursuit tout au long de la période de projection, mais à un rythme plus lent.

Les tendances en matière de consommation de combustibles fossiles varient également selon les régions. Le graphique qui suit le montre bien comparant les trois provinces pour lesquelles la demande de ces combustibles a été la plus forte en 2015 alors que le reste du pays a été regroupé. Pour l’Alberta, le scénario de référence entrevoit une poursuite de la progression de la consommation de combustibles fossiles pendant la majeure partie de la période visée, attribuable à divers facteurs comme une hausse de la production de pétrole brut de 2,1 millions de barils par jour entre 2016 et 2040 ou une croissance économique plus rapide que la moyenne canadienne. À plus long terme, la demande dans cette province finit par s’essouffler, plafonnant en 2037. En Ontario et au Québec, la consommation de combustibles fossiles ne dépasse plus jamais les sommets atteints avant la récession de 2008-2009, que ce soit en raison d’une plus grande efficacité énergétique dans tous les secteurs de l’économie, des exigences d’intégration de carburant renouvelable dans l’essence et le diesel, du ralentissement de l’activité économique industrielle post-récession ou de la part importante à long terme occupée par les véhicules électriques utilisés pour les transports. Avenir énergétique 2017 projette une culmination de la consommation de combustibles fossiles qui varie quant à l’année pour les autres provinces et territoires mais qui ne dépasse jamais 2025.

Source et description

Source : Avenir énergétique du Canada en 2017 - Offre et demande énergétiques à l’horizon 2040

Description : Ce graphique illustre les projections de consommation de combustibles fossiles selon le scénario de référence d’Avenir énergétique 2017 pour l’Alberta, l’Ontario, le Québec et le reste du pays regroupé. En Alberta, la croissance de cette consommation se poursuit jusqu’en 2037, bien qu’à un rythme ralenti à partir de 2020. En Ontario et au Québec, la décroissance a déjà été amorcée et se poursuit graduellement tout au long de la période visée. Ailleurs au Canada, soit pour l’ensemble des autres provinces et des territoires, le sommet est atteint en 2018, suivi d’une diminution graduelle au fil de la période.

 

Date de modification :