Fiche de renseignements - Avenir énergétique du Canada en 2016 - Offre et demande énergétiques à l’horizon 2040 - Points saillants sur la production de pétrole brut et de bitume

Avenir énergétique du Canada en 2016 - Avenir énergétique du Canada : projections de l’offre et de la demande énergétiques jusqu’en 2040 propose un regard sur l’offre et la demande énergétiques au Canada jusqu’en 2040. Avenir énergétique du Canada en 2016 comprend un scénario de référence, soit des projections de base fondées sur les perspectives macroéconomiques actuelles, des prévisions sur les prix de l’énergie, ainsi que les politiques et programmes gouvernementaux en vigueur ou sur le point de l’être au moment où le rapport a été produit. Le rapport AE 2016 inclut des projections supplémentaires qui modifient les hypothèses sur les prix de l’énergie, les marchés et l’infrastructure. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le chapitre 5 du rapport.

Hausse de la production de pétrole brut au cours de la période de projection si les prix augmentent

  • D’ici 2040, la production canadienne de pétrole brut selon le scénario de référence atteint 963 Km³/j (6,1 Mb/j), soit 56 % de plus qu’en 2014. À la fin de la période de projection, la production de pétrole tirée des sables bitumineux compte pour 79 % de la production totale, comparativement à 59 % en 2014.
  • Au cours de la période de projection, la production tirée des sables bitumineux continue d’augmenter pour atteindre 757 Km³/j (4,8 Mb/j) d’ici 2040. L’industrie continue de privilégier les projets permettant la récupération in situ et laissent de côté les projets d’extraction et de valorisation. Les perspectives économiques de ces deux derniers types d’activité sont relativement moins attrayantes que celles de la récupération in situ pendant la période de projection.

Production tirée des sables bitumineux - Scénario de référence

Production tirée des sables bitumineux - Scénario de référence
  • Dans les projections à court terme, l’effet des bas prix du pétrole brut sur la production tirée des sables bitumineux est limité. Il est peu probable que les producteurs de sables bitumineux réduisent leur production provenant des projets actuellement en cours d’exploitation ou qu’ils retardent des projets qui sont presque terminés. La croissance de la production au cours des cinq prochaines années suit le rythme de celle des dernières années. La production continue de croître après 2020, quoique moins rapidement, à cause des décisions prises à l’heure actuelle de reporter ou d’annuler des projets.
  • Le rapport AE 2016 comprend un scénario de prix bas dans lequel le pétrole atteint 55 $ le baril en 2020 et 80 $ le baril en 2040. L’impact des prix bas sur la production de pétrole au Canada est relativement amorti pendant les trois ou quatre années suivantes. L’impulsion engendrée par les projets d’exploitation de sables bitumineux qui viennent d’être achevés et qui sont en chantier fait en sorte que la production dans le scénario de prix bas se rapproche de celle de notre scénario de référence.
  • Après 2020 cependant, la production de pétrole reste essentiellement inchangée à environ 4,8 millions de barils par jour au cours des deux décennies suivantes. Des prix plus bas sur une plus longue période se traduisent par des investissements qui ne sont pas assez importants pour pousser la production au-delà de ce qu’elle sera au cours des prochaines années.
  • Dans le scénario de prix élevés, la production atteint 1 103 Km³/j (6,9 Mb/j), soit 15 % de plus que dans le scénario de référence.

Production totale de pétrole au Canada - Scénarios de référence, de prix élevés et de prix bas

Production totale de pétrole au Canada - Scénarios de référence, de prix élevés et de prix bas

 

Date de modification :