Mobilisation

Mobilisation

L’Office reconnaît le caractère éminemment public de son rôle et sait qu’il doit, comme jamais auparavant, être à l’écoute de la population et présent auprès d’elle. Sinon, il s’expose au risque d’être déconnecté des personnes pour qui il œuvre au final, c’est-à-dire les citoyens qui comptent sur lui pour rendre des décisions judicieuses et garantir la sécurité du public et la protection de l’environnement.

Établissement de relations

Les peuples autochtones entretiennent des liens de longue date avec la terre, l’eau et les ressources sur lesquelles les projets que réglemente l’Office national de l’énergie peuvent avoir des incidences. Aussi est-il déterminé à approfondir ces relations au moyen de meilleurs processus, dont une participation accrue des Autochtones, et un mécanisme pour recueillir plus efficacement la preuve traditionnelle orale durant les audiences. L’Office a aussi formulé une recommandation visant à mettre sur pied des comités consultatifs et de surveillance autochtones. Depuis, il collabore avec le Bureau de gestion des grands projets du gouvernement fédéral et les collectivités autochtones pour établir de tels comités pour deux projets : le projet de remplacement de la canalisation 3 et le projet d’agrandissement du réseau de Trans Mountain). Nous croyons que les comités consultatifs et de surveillance autochtones procureront aux peuples autochtones de véritables occasions de participer aux activités de surveillance le long de ces couloirs pipeliniers. Ces comités permettent aux groupes autochtones de jouer un rôle actif dans la construction et l’exploitation des pipelines, en étant associés aux inspections des pipelines de l’Office et aux activités touchant la gestion des situations d’urgence et en contribuant à l’élaboration des normes et des politiques de réglementation.

Obtenez plus d’information sur les efforts que déploie l’Office pour s’enrichir des connaissances et de la sagesse des peuples autochtones.

Mobilisation des propriétaires fonciers

Créer des relations fortes avec les propriétaires de terrains qui sont touchés par des pipelines est primordial. L’établissement et le maintien de telles relations incombent à l’Office et aux sociétés qui exploitent des pipelines sur leurs terrains, d’une part, et aux propriétaires fonciers eux-mêmes, d’autre part. Puisque l’exploitation d’un pipeline peut s’étendre sur plusieurs dizaines d’années, l’instauration d’un partenariat fort dès le début jette les bases pour le maintien de bonnes relations par la suite. Au cours de l’exercice, l’Office a publié le Guide des propriétaires fonciers relatif aux accords fonciers, fruit du travail d’un sous-comité du Groupe chargé des questions foncières, composé de défenseurs des propriétaires fonciers, de représentants de sociétés et de représentants gouvernementaux. Le guide renseigne les propriétaires de terrains sur des sujets qui pourraient être abordés lors de la négociation d’un accord d’acquisition de terrain. Il les informe aussi de leurs droits et les dirige vers des ressources qui pourront leur apporter une aide supplémentaire au besoin. L’Office vise à faire de ces initiatives de collaboration la norme.

Vous désirez en apprendre davantage? Joignez-vous au Groupe chargé des questions foncières en vous inscrivant aujourd’hui même.

Bureaux régionaux

L’Office continue à renforcer sa présence à l’extérieur de son bureau principal de Calgary. C’est ainsi qu’il a ouvert des bureaux à Montréal, à Vancouver et à Yellowknife pour se doter de moyens de recueillir les points de vue uniques des Canadiens partout au pays. Le rôle des bureaux régionaux est de tisser des liens plus étroits et de réagir plus rapidement aux événements des régions. Au cours du dernier exercice, les bureaux régionaux de l’Office se sont employés à solidifier des ententes de travail avec les premiers intervenants locaux, les municipalités, les organisations environnementales et les organisations de propriétaires fonciers ainsi que les groupes autochtones.

Vous désirez en savoir plus sur les bureaux régionaux de l’Office ou comment les joindre? Vous trouverez leurs coordonnées ici.

Médias sociaux

L’Office fait tout ce qui est en son pouvoir pour communiquer de l’information aux Canadiens rapidement et par l’entremise des médias de leur choix. L’un des moyens d’y arriver consiste à être présent et actif dans les médias sociaux. Outre l’avantage de l’instantanéité de l’information, ces médias lui permettent de réagir plus rapidement aux situations qui se présentent. Durant le dernier exercice seulement, l’Office a enregistré plus de 4 000 interventions individuelles sur Twitter, comparativement à 1 800 pendant l’exercice précédent. L’Office a recours à ces plates-formes pour transmettre directement à la population de l’information sur les audiences en cours, les activités d’intéressement du public et les décisions et recommandations réglementaires. En plus de Twitter, l’Office est présent sur LinkedIn et YouTube, et il vient tout juste de lancer sa page Facebook.

Suivez-nous et ayez les plus récentes informations au bout de vos doigts.

Date de modification :