ARCHIVÉ - Période d'attente pour les producteurs de gaz naturel au Canada, selon l'Office national de l'énergie

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Pour diffusion immédiate
Le 9 mai 2013

Période d'attente pour les producteurs de gaz naturel au Canada, selon l'Office national de l'énergie

CALGARY – L'Office national de l'énergie (Office) a rendu publique son évaluation du marché de l'énergie relative à la productibilité de gaz naturel, dans laquelle on indique que les producteurs de gaz naturel au Canada, soumis à des prix insuffisants pour permettre le recouvrement intégral des coûts de mise en valeur de la majorité des ressources, limiteront au minimum leurs activités de forage de puits de gaz naturel.

Cette analyse, intitulée Productibilité à court terme de gaz naturel 2013-2015, examine l'évolution de la productibilité de gaz naturel au Canada, c.-à-d. la capacité de production de gaz naturel dans les nouveaux puits et les puits existants. Selon l'Office, les trois principaux facteurs liés à l'offre et à la demande qui influent sur la productibilité de gaz naturel au Canada sont les suivants :

  • des activités de forage réduites au minimum en raison des prix trop bas pour recouvrer les coûts de mise en valeur de la plupart des bassins de gaz naturel;
  • une croissance de la production de gaz naturel comme produit dérivé de l'exploitation du pétrole et des gisements riches en liquides de gaz naturel (LGN);
  • des rendements insuffisants pour les producteurs, aux prix actuels avoisinant les 3,00 $/MBTU dans l'Ouest canadien, pour susciter de nouveaux apports de capitaux.

Au moyen d'hypothèses diverses liées au marché, le rapport examine un scénario de prix plus bas, un scénario de prix médians et un scénario de prix plus élevés. Le scénario de prix médians table sur une croissance modérée de la demande nord-américaine de gaz naturel, un recul de la productibilité de gaz naturel au Canada et un ralentissement de la croissance de l'offre aux États-Unis, le tout se traduisant par une diminution constante de l'excédent de la productibilité sur les marchés nord-américains du gaz naturel.

L'Office s'attend à ce que les prix annuels du gaz naturel canadien se situent autour de 3,60 $/MBTU d'ici 2015, soit le seuil de rentabilité des forages ciblant du gaz riche en LGN et celui qui permet un début de reprise des forages ciblant du gaz sec. Au Canada, la productibilité de gaz naturel chuterait à 353 Mm³/j (12,5 Gpi³/j) en 2015, par rapport à 396 Mm³/j (14,0 Gpi³/j) en 2012.

- 30 -

L’Office national de l’énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada en mettant la sécurité des Canadiens et la protection de l’environnement au cœur de ses priorités. Sa raison d’être consiste à réglementer, dans l’intérêt public canadien, les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l’énergie. Pour un complément d’information sur l'Office et son mandat, consultez le site www.one-neb.gc.ca.

Renseignements :

Ruth Anne Beck
Agente de communications

Office national de l'énergie
Téléphone : 403-299-3633
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803
TTY (téléimprimeur) : 1-800-632-1663

Documents pertinents :

Date de modification :