L’Office approuve la demande de licence d’exportation de GNL présentée par Woodside Energy

Pour diffusion immédiate
Le 29 janvier 2015

L’Office approuve la demande de licence d’exportation de GNL présentée par Woodside Energy

CALGARY - L’Office national de l’énergie a approuvé la demande de licence d’exportation de gaz naturel que lui a présentée Woodside Energy Holdings Pty Ltd. (Woodside Energy). La licence, qui sera valide pendant 25 ans, vise un volume maximal total de 807 milliards de mètres cubes[1]. Le point d’exportation serait situé à proximité de Grassy Point, au nord de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, à la sortie du bras de chargement d’un terminal de liquéfaction de gaz naturel proposé. La délivrance de la licence est assujettie à l’agrément du gouverneur en conseil.

Au moment d’évaluer une demande de licence d’exportation de gaz naturel ou de GNL, l’Office examine la question de savoir si la quantité à exporter est excédentaire aux besoins des Canadiens, en tenant compte des tendances en matière de découvertes de gaz au pays. À cette fin, il tient compte du contexte de libre-échange qui existe sur le marché nord-américain intégré pour répondre aux besoins en gaz naturel des Canadiens.

L’Office reconnaît que, dans l’ensemble, le nombre de demande de licences qui lui ont été présentées jusqu’ici vise un volume élevé d’exportations de GNL en provenance du Canada. Toutefois, toutes ces entreprises de GNL se font concurrence sur un marché mondial limité et elles se heurtent à des difficultés sur le plan de la mise en valeur et de la construction. Comme l’indique la preuve présentée relativement à la demande de Woodside Energy, l’Office croit que les licences d’exportation de GNL délivrées par lui ne seront pas toutes utilisées pour la quantité totale permise. L’Office évalue donc le bien-fondé de chaque demande individuellement.

L’Office a établi que le volume d’exportation de gaz naturel avancé par Woodside Energy constitue un excédent par rapport aux besoins des Canadiens. L’Office ne doute pas que les ressources gazières disponibles au Canada, comme dans le reste de l’Amérique du Nord, sont abondantes et peuvent répondre à la fois à la demande canadienne raisonnablement prévisible, aux exportations de gaz naturel proposées dans la demande et à une hausse future plausible de la demande.

L’Office national de l’énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada en mettant la sécurité des Canadiens et la protection de l’environnement au cœur de ses priorités. Sa raison d’être consiste à réglementer, dans l’intérêt public canadien, les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l’énergie. Pour un complément d’information sur l'Office et son mandat, consultez le site www.one-neb.gc.ca.

- 30 -

[1] Quantité annuelle globale visée par la demande, y compris l’écart admissible de 15 %

Pour de plus amples renseignements :

Katherine Murphy
Agente des communications

Office national de l'énergie
Courriel : katherinel.murphy@neb-one.gc.ca
Téléphone : 587-538-2120
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803
TTY (téléimprimeur) : 1-800-632-1663

Documents connexes :

Date de modification :